rechercher une voiture d'occasion annonce   Vendre sa voiture annonce   Actualité nouveauté automobile    
 
   
 
Conseils pratiques
 




 
Partir en vacances en toute sérénité
   
     

Tout prévoir avant d'avaler les kilomètres.

Ça y est vous y être presque, il ne vous reste qu'à vérifier que votre véhicule est bien prêt et que vous avez pensé à tout pour le confort de tous les passagers.

Les conseils de vérifications suivants seront sans doute suffisants si vous avez parcouru moins de 5'000km depuis la dernière vérification de votre véhicule.

Si tel n'est pas le cas, n'hésitez pas a confier votre véhicule dans un garage agréé pour contrôle technique.

 
  Les 7 règles pour faire bon voyage
     
Une voiture propre gagne en sécurité
Avant de partir, nettoyez vos vitres et l'intérieur de la voiture. Vous serez ainsi dans un environnement propre et plus agréable pour voyager. Avoir une bonne visibilité est essentiel. Sur l'autoroute, ne tardez pas trop à utiliser le lave-glace pour enlever les moustiques écrasé sur votre pare-brise. Et n'oubliez pas les feux de croisements car sales c'est 50 % de visibilité en moins.

Vérifier la météo ainsi que la charge de trafic sur l'itinéraire
Afin de ne pas être surpris par de forte chaleur ou pluie, renseignez-vous des conditions météo sans oublier les conditions de circulation.

Vérifier le chargement
Une voiture n'est jamais aussi chargée que lors du départ en vacance! Vérifiez donc bien que tout soit bien arrimé solidement et que rien ne puisse tomber ou s'envoler. Respectez les consignes de chargement de votre manuel d'utilisateur. Les charges lourdes doivent être placée le plus bas possible.

Manger léger
Un repas copieux aura tendance à vous endormir. Pour éviter ce phénomène de somnolence, prenez un repas léger avant le départ. Buvez régulièrement durant le trajet des boissons non sucrée pour ne pas vous désidrater.

Adopter une bonne position de conduite

Installez-vous confortablement dans votre siège de manière à réduire la fatigue musculaire. Réglez votre appuie-tête à mi-hauteur de votre crâne. Adoptez une position de conduite les bras légèrement fléchis et les mains, en comparant le volant à une montre, sur la position trois heures moins le quart.

S'arrêter toutes les 2 heures
La sécurité routière préconise de s'arrêter au minimum toutes les deux heures et de faire une pause de dix minutes. Après deux heures, le temps de réaction "normal" qui est de 1 seconde est doublé. Cela est dû à la fatigue visuelle. Pour ne pas que votre vigilance baisse, se dégourdir les jambes ou boire un peu vous réveillera et vous serez d'attaque pour les deux prochaines heures. Sachez que tous les conducteurs ont des baisses de vigilance qui peuvent atteindre 30 minutes d'absence en 4 heures. A 120 km/h, cela représente 60 km parcourus !

Rester concentrer
Si vous êtes un bon conducteur, ce n'est peut-être pas le cas de la voiture devant ou derrière vous. Vous devez donc être vigilant. La conduite sur autoroute est assez monotone et la concentration baisse. Un petit coup d'oeil régulier dans le rétroviseur avant chaque dépassement et même toutes les 5 minutes si vous vous rappelez bien vos leçons de conduite ! Bien évidemment, l'utilisation d'un portable est rigoureusement interdite. Sachez que le risque d'accident est multiplié par 4 avec l'emploi d'un téléphone.
     
  Réduire la consomation de votre véhicule
     
Contrôler que la pression des pneus correspondent aux exigences du constructeur
Le sur-gonflage et le sous-gonflage des pneus réduit l'efficacité de l'adhérence de ces derniers. De plus ceci augmente la consommation de carburant. En ne respectant pas cette règle, vous divisez la durée de vie de vos pneus par deux, soit 15 000 km en moyenne. Le pneu sous gonflé vous procurera une trajectoire aléatoire ainsi qu'une forte augmentation de la consommation du fait du frottement au sol plus important. Le risque d'explosion d'un pneu sous-gonflé est bien réel.
Le conseil : Il faut procéder régulièrement à la vérification de la pression de ses pneus. Cette mesure est à exécuter à froid, environ une fois par mois en fonction de l'utilisation du véhicule. Il faut impérativement respecter la pression indiquée dans la notice du constructeur. L'indication des pressions est régulièrement indiquée sur l'étiquette placée dans l'encadrement de la porte côté conducteur.

Entretenir régulièrement son véhicule

Si vous n'entretenez pas votre véhicule de façon régulière, ceci se répercutera sur les réglages qui ne garantiront plus le bon fonctionnement du moteur. Un mauvais réglage aura tendance à consommer trop d'huile et de carburant. Le conseil : Il ne faut pas négliger les services d'entretien, car ils permettent de prévoir les soucis à venir ainsi qu'un réglage du moteur.

Optimiser l'aérodynamisme
Plus la prise au vent est conséquente, plus la résistance à l'air est grande. Votre véhicule consommera donc plus de carburant pour avancer. L'aérodynamisme du véhicule influence considérablement le besoin d'énergie.
Le conseil : N'utilisez que des coffres de toit et des porte-vélos adaptés. Dès que vous n'en avez plus l'utilité, n'hésitez pas à les enlever.

Bien visser le bouchon du réservoir
Une mauvaise fermeture ou plus grave, l'absence de bouchon d'essence permet à celle-ci de s'évaporer dans l'atmosphère.
Le conseil : Après chaque remplissage, vérifiez tout simplement le serrage de votre bouchon. Ceci est logique nous direz-vous, mais il s'agit d'une des premières causes d'évaporation de carburant. Méthode de serrage optimal: tournez-le doucement dans le sens inverse des aiguilles d'une montre jusqu'à ce qu'il soit imbriqué dans le pas de vis. Puis, vissez-le à fond dans le sens des aiguilles d'une montre.

Rouler de manière douce sans à-coup
Conduire de façon sportive et nerveuse augmente la demande en carburant de votre véhicule d'un tiers au minimum. Les accélérations intempestives ainsi que les freinages brusques contribuent à la surconsommation. Une tel conduite met également la mécanique à rude contribution ce qui réduit la durée de vie de votre véhicule.
Le conseil : Votre conduite doit rester souple. Il faut gérer sa vitesse et prévoir les situations les plus improbables de manière à ne pas conduire aux limites du véhicule. Pour faire taire les idées reçues, sachez que l'utilisation du frein moteur n'augmente pas la consommation et permet d'économiser votre système de freinage.

Couper son moteur à l'arrêt

Laisser tourner son moteur au ralenti, qu'il soit diesel ou essence, brûle trop de carburant.
Le conseil : Votre moteur est chaud, vous serez à l'arrêt au moins dix secondes, n'hésitez pas à le couper. L'énergie nécessaire au démarrage de votre moteur sera inférieure. C'est par ailleurs la raison pour laquelle certaine citadine sont équipée d'un système nommé "Stop and go" qui coupe le moteur dès l'arrêt du véhicule et le remet en route dès le passage de la première vitesse.

Réguler la climatisation
Utiliser la climatisation qu'en cas de nécessité. Sachez que la consommation peut augmenter de 10 % en moyenne selon le type de véhicule utilisé. N'exploitez pas votre climatisation au maximum lors de votre démarrage.
Le conseil : N'en abusez pas utilisez-la à bon escient. N'ouvrez pas non plus les fenêtres à haute vitesse, l'air engouffré augmentera la résistance du véhicule.

Réduire sa vitesse
La conduite à haute vitesse sur longues distances est à éviter. Le temps gagné sur autoroute sera perdu à la station-service.
Le conseil : Réduisez votre allure de 100 km/h à 80 km/h, ou de 120 km/h à 100 km/h vous économiserez ainsi jusqu'à 20 % de carburant. Le bruit du moteur peut vous donner l'indication d'un surrégime ou sous-régime qu'il faut éviter. Si vous possédez un régulateur de vitesse n'hésitez pas à l'utiliser sur des routes à faible relief.

Si vous suivez ces conseils la planète et votre porte-monnaie vous remercieront.
     
 
  Les vérifications techniques
     

Les freins
plaquettes, disques, avant et arrière…

Les niveaux
huile, liquide de refroidissement, liquide de frein et de lave glace (comportant un anti-gel),

Les pneumatiques
La pression des pneumatiques, leurs usures

Suspension
le bon état de vos amortisseurs, des rotules et bras de suspension

Direction
pas de jeu

Feux
vos feux de croisement sont convenablement réglés.

Ceintures de sécurité
contrôler le bon fonctionnement des ceintures de sécurité en les tirant doucement puis d’un coup sec (elles doivent se bloquez immédiatement)

Balais d'essuie-glace
les changer si cela est nécessaire.

     
  Le matériel indispensable
     
Un triangle de pré signalisation.
Deux couvertures.
Un jeu neuf d’ampoules de rechange.
Des fusibles
Une lampe de poche.
Une trousse de premiers secours.
Un extincteur.
Gilets réfléchissants
Bombe anti-crevaison.
Des chaînes à neige en hiver.
     
  Limitation et amendes de vitesse en Suisse
     
Autoroutes
120 km/h (75 mph)

Routes nationales
80 km/h (50 mph)

En ville
50 ou 60 km/h (31 ou 37 mph)

Zones résidentielles
30 km/h (18 mph)
     
  Protégez vos petits
     
Pensez à la sécurité des portes arrières.
Installez vos petits dans des sièges enfants.
Attention à la déshydratation!
Ne laissez JAMAIS seul votre enfant!
Enfant de moins de 12 ans à l'arrière.
 
  Accident: Que faire ?
 
Eviter le suraccident.
Observer, réfléchir et agir.
Alerter les secours!
Sécuriser la zone.
S'occuper des blesser.