rechercher une voiture d'occasion annonce   Vendre sa voiture annonce   Actualité nouveauté automobile    
 
   
 
Essais
 




 

Dodge Challenger SRT-8

[06-01-2009]

Les Muscle cars d'autrefois ont enfin de dignes héritières. Le seul hic : les délais de livraison. Ces derniers peuvent atteindre 3 ans. Ces américaines étaient peu coûteuses à l'époque et leurs 8 cylindres de 400 ch permettaient à leur propriétaire de s'adonner aux courses de 400 m départ arrêté.

 

Ange ou démon



La nouvelle Dodge Challenger SRT-8 reste fidèle à l'originale de 1973. C'est avec 431 ch et une boîte automatique à cinq rapports que le V8 Hemi de 6.1l propulse les 1880 kg de la bête vers de nouvelles aventures... Encore faut-il avoir les 37995 dollars pour en faire l'acquisition.

569 newtons-mètres pour une accélération démentielle !!! Fumée garantie! Pédale de frein enfoncée, gaz à 4'700 tr/min, le train arrière se tortille, il ne reste plus qu'à laisser du mou au freinage pour que la belle soit propulsée dans un infernal crissement de pneu.

Cette Challenger est issue du département tuning SRT de Chrysler. Des motorisations plus légères seront produites l'an prochain, un 5.7l de 354 ch et un 3.5l de 254 ch.

Le châssis est signé Mercedes-Benz, mais rassurez-vous rien d'autre n'est germanique. Son univers reste 100% américain. De gros fauteuils de cuir, un gros volant 4 branches emprunté à la 300C et de nombreux éléments recouverts de déco alu et carbone vous plonge dans cette ambiance "ricaine".

Malgré une largeur de 192.5 cm, la Dodge n'offre pas aux places arrière un espace suffisant pour s'y sentir à l'aise. Les dossiers arrière sont fixes et le volume du coffre déjà peu pratique ne peut pas s'étendre. Son design particulier soulignant un caractère agressif ne permet pas une visibilité périphérique optimale.

Ange ou démon ? Pas facile de faire un choix... Les rapports sont longs ce qui fait chuter le régime moteur à chaque changement de vitesses et la Challenger peine à s'élancer dans les parcours sinueux. Par contre au-dessus de 4000 tr/min les roues arrière s'emballent très vite. On peut donc lui reprocher de ne pas être munie d'une boîte manuelle à 6 vitesses. Les suspensions sont un peu souples pour une sportive mais la liaison au sol par les pneus Goodyear F1 reste efficace. Les freins sont puissants et mordent bien à condition de bien écraser la pédale.

 

Caractéristiques







Dodge-Challenger SRT-8
Dodge Challenger SRT-8Dodge Challenger SRT-8Dodge Challenger SRT-8Dodge Challenger SRT-8Dodge Challenger SRT-8


 
Les +



 
Les -



 
Les essais Dodge

Dodge Challenger SRT-8


 
Recherche par marques

Alfa Romeo
Audi
BMW
Chevrolet
Chrysler
Citroën
Dacia
Daihatsu
Dodge
Ferrari
Fiat
Ford (D)
Hyundai
Mazda
Mercedes
Mini
Opel
Peugeot
Porsche
Renault
Seat
Subaru
Suzuki
Volkswagen
Volvo



Retour Accueil des essais / Retour page précédante